Complexe Sportif de Sinthian

Convaincu que le sport et l’activité physique sont, tout comme l’art et la musique, des privilèges qui doivent être accessibles à tout le monde, Le Korsa développe des équipements sportifs près du centre médical. Nous construisons un terrain de tennis pouvant être utilisé par toutes les personnes du village, et recevons les conseils de Pierre Otolo, un professionnel de tennis camerounais établit à Paris, en ce qui concerne sa construction et son utilisation. Mr Otolo a grandi dans une région rural pauvre du Cameroun similaire au village de Sinthian et a vu sa vie changée par le tennis. À l’âge de 14 ans, il s’est rapproché d’un club de tennis appelé « Club Noah » où il a demandé du travail en tant que ramasseur de balles. Il a commencé à pratiquer le tennis en lui-même durant les pauses du midi, lorsque elle lieu était déserté par la majorité d’adhérents « blancs », incapables de supporter la chaleur. Après avoir joué pieds nus, il a utilisé des baskets jetées par un membre dans une des poubelles. Il s’améliorait tellement vite qu’il a été repéré par l’entraineur du club qui l’ai aidé à progresser davantage afin qu’il dispute des tournois, d’abord au Cameroun, ensuite dans toute l’Afrique. Puis, avec le soutien de sponsors, il a rejoint l’équipe de Coupe Davis. À l’âge de 20 ans, il a été envoyé en France pour la compétition. Par ces opportunités, il a également eu la chance de pouvoir étudier, de décrocher un diplôme et obtenir une carrière. « Maintenant je peux gagner ma vie et réussir grâce au tennis. Je pense souvent que de nombreux petits africains n’auront jamais la même chance que moi », dit Pierre Otolo. Pierre Otolo et Nick Weber ont l’intention de donner ensemble des cours de tennis à Sinthian, dès que le court, aussi équipé de paniers de basketball, sera opérationnel.